Blog

Pouss Pouss, the snow machine

PROJET : Pouss Pouss, the snow machine

Découvrez le remonte pente du futur, modulaire et portatif, le Pouss Pouss !

Le Pouss Pouss en images

Le contexte

Ce projet de fin d’année en mécanique et modélisation nous imposait de concevoir un produit de A à Z en passant par les phases de créations, étude de l’existant, dimensionnement et modélisation CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Les livrables étaient des plans techniques, des pièces CATIA et un dossier explicatif.

C’est finalement le dimensionnement qui a été le plus compliqué (nous devions utiliser un budget raisonnable et des composants usuels).

L’objectif : Assouvir ses désirs

Le produit à concevoir n’était pas nécessairement quelque chose d’utile ou viable, l’important étant de se faire plaisir. Nous avons donc décidé de créer ce remonte-pente automatisé, portatif et modulaire. Le Pouss Pouss, snow machine, peut tracter skieurs ou snowboarders en haut des pentes, et être démonté et transporté facilement par ses 5 utilisateurs lors des phases de descentes (avec des contraintes de poids). Ce projet a été inspiré par une machine existante, Skizee.

Mes responsabilités

  • Chef de projet (avec Julien Portais).
  • Responsable Assemblage et ajustements CAO.
  • Aide au dimensionnement.
  • Responsable graphique (rendus réalistes et marketing).

Nos résultats

  • 5 sacs, 5 fonctions séparées techniquement
  • Modèle CAO complet du Pouss Pouss et sa version séparé en sacs/fonctions.
  • Spécification des matériaux et formes d’usinage.
  • Etude de dimensionnement validée.
  • Dessins techniques au complet.

Pistes d’amélioration

  • Etude du besoin.
  • Etude ergonomique.
  • Prototypage !
  • D’autre idées ? Rajoutez-les en commentaires

Remarque

D’après certains calculs, le budget nécessaire à l’achat du Pouss Pouss impliquerai d’être un vrai habitué des pistes, et le poids de certains « sacs » impliqueraient une condition physique optimale (20kg pour les plus lourds !). De plus, ce n’est pas forcément pratique de dévaler les pistes avec un sac aussi encombrant…

Participants au projet

Marc Soyer

Marc Soyer